Quand évaluer le coût-bénéfice permet de faire davantage de prévention