Une hausse du nombre de longs arrêts de travail

 

01 Février2019

Selon une récente enquête menée par l’assureur de santé et prévoyance Malakoff Médéric, la prévalence, la fréquence et la durée moyenne des arrêts maladie sont stables, hormis pour les arrêts longs (supérieurs à 30 jours) dont la durée moyenne augmente fortement. De plus, 23 % des arrêts maladie prescrits en 2018 n’ont pas été respectés (un chiffre en hausse de 4 points par rapport à 2016). Selon les salariés interrogés, moins de la moitié des arrêts maladie sont liés au contexte professionnel. Seuls 9 % des arrêts maladie sont liés à un contexte exclusivement professionnel et 30 % sont liés à un contexte à la fois professionnel et non professionnel. 61 % des arrêts trouvent leur origine dans la sphère personnelle exclusivement, la dimension professionnelle revenant plus fréquemment pour les arrêts longs.

 
Des coûts qui augmentent
Les arrêts maladie liés au contexte professionnel sont principalement dus à des troubles psychologiques (17 %) ou à des troubles musculosquelettiques (14 %). Les arrêts les plus courts entraînent notamment, dans les entreprises, des désorganisations, des baisses d’efficacité opérationnelle ainsi que des pertes de productivité. En ce qui concerne les arrêts longs, l’impact est avant tout financier (coûts directs et indirects) : indemnités journalières, recours à des solutions de remplacement du salarié absent (intérim ou
CDD), formation, coûts de gestion administrative...
Selon la Cnam, le coût des indemnités journalières est de plus en plus élevé et augmente régulièrement depuis 2009. Il atteignait 7 123 millions d’euros en 2016. Une hausse qui s’expliquerait d’une part par l’augmentation globale de la durée moyenne des arrêts de plus de 30 jours pour toutes les tranches d’âge (+ 10 % entre 2012 et 2016) et, d’autre part, par la surreprésentation des salariés de plus de 50 ans (42,7 % en 2016 contre 34,8 % en 2012) dont la rémunération, en fin de carrière, est plus élevée.
Pour le salarié, l’arrêt long est assorti d’un risque de désinsertion professionnelle, le retour en entreprise, à la suite d’un arrêt maladie, ne s’étant pas bien déroulé pour un salarié sur huit. D’où l’importance d’anticiper et d’accompagner le retour à l’emploi.
 
D. V.
Travail & Sécurité – janvier 2019
 
 
 
 
> Voir toutes les actualités
 

Contactez-nous

Marjorie Dumont-Crisolago

Présidente en charge de la direction commerciale et marketing
Email : md@preventech.net

Laura Gaspard

Chargée de communication
Email : lg@preventech.net

PREVENTECH CONSULTING

4 cité Paradis
75010 Paris

01 44 09 70 44

Contactez-nous

Marjorie Dumont-Crisolago

Présidente en charge de la direction commerciale et marketing
Email : md@preventech.net

Laura Gaspard

Chargée de communication
Email : lg@preventech.net

PREVENTECH CONSULTING

4 cité Paradis
75010 Paris

01 44 09 70 44