Sédentarité : attention danger !

 

01 Avril2016

 
Alerter sur toutes les conséquences néfastes pour la santé de la sédentarité croissante, telle est la vocation de l’Observatoire de la Sédentarité créé par un groupe d’experts piloté par le Professeur François Carré – Professeur en physiologie cardiovasculaire à l’Université de Renne 1, cardiologue et médecin du sport qui nous rappelle ici que la position assise prolongée est un véritable danger pour notre santé.
 
AgirMag : Pourquoi avoir créé l’Observatoire de la sédentarité ?
 
François Carré : Tout est parti d’un constat. Nous avions de plus en plus de données qui s’accumulaient sur les risques de l’inactivité » physique. Puis, dans les années 90-95, on a réalisé que le temps passé devant les écrans, trop important chaque jour, intervenait sur l’état de notre santé avec par exemple le surpoids et le diabète de type 2, qui continuaient à augmenter… Nous avons créé cet Observatoire dans l’objectif d’informer et plus encore d’alerter sur toutes les conséquences néfastes pour la santé de la maladie du siècle : notre sédentarité croissante. Chacun dans notre spécialité, nous sommes confrontés chaque jour à des pathologies qui ne se seraient pas développées  avec un minimum d’activité physique, et en amont avec la prise de conscience des dangers de notre vie de plus en plus physiquement inactive. Il est urgent d’alerter et de se mobiliser. C’est ce que en publiant « Danger sédentarité » fin novembre 2013. Cela en valait la peine car le livre a connu un fort retentissement médiatique et sensibilisé au fait que la sédentarité ampute notre capital santé et va, à terme, nous coûter très cher en durée mais surtout en qualité de vie !
 
AgirMag : Cependant le grand public connaît mal les effets néfastes de la position assise…
 
F.C : En effet, c’est une donnée dont nous, les physiologistes de l’exercice musculaire, n’avons pas tenu suffisamment compte. Ainsi les scientifiques se sont rendus compte que bien que le temps passé à faire de l’activité physique ait augmenté significativement, ces vingt dernières années, il n’y avait pas eu d’effet net sur la baisse de l’obésité. Ceci s’explique car, parallèlement, le temps journalier le temps journalier passé assis a augmenté. Les personnes restent assises (du latin sedere « être assis », ce qui définit la sédentarité) de plus en plus longtemps au bureau, dans la voiture ou les transports en commun, devant leurs écrans. Beaucoup d’études ont parfaitement montré les risques de rester assis trop longtemps et trop souvent dans la journée. Le corps humain n’est pas prévu pour rester assis devant un bureau, puis affalé ensuite dans le canapé. L’activité physique fait partie du capital santé. Et cela, j’ai peur que le salarié ne l’ait par forcément intégré !
 
AgirMag : Quels conseils de prévention donneriez-vous aux salariés amenés à rester assis ?
 
F.C : Je passe beaucoup de temps assis devant mon ordinateur et il est vrai que je m’acharne à essayer de ne pas y rester plus de 3 heures sans me lever. L’idéal est de bouger, de faire quelques pas régulièrement, disons à minima deux ou trois minutes toutes les deux heures. Chacun peut le faire d’autant plus facilement en plaçant sa poubelle ou son imprimante à l’autre bout de la pièce, en se déplaçant lors d’une conversation téléphonique, etc. On peut aussi installer une alarme sur l’ordinateur ou encore une veille automatique de l’écran toutes deux heures. Par ailleurs, les sièges à roulettes doivent être bannis, surtout pour ceux qui les utilisent beaucoup ! Enfin, il faut comprendre qu’on ne peut pas travailler efficacement sept heures d’affilée « planté » devant un écran, qu’au niveau mental la concentration n’est plus la même.
 
AgirMag : Des équipements permettent-ils d’alterner sa position de travail ?
 
F.C : On trouve des bureaux ergonomiques à deux étages dont la hauteur se règle facilement entre 70 et 120 cm. C’est un concept innovant, largement adopté par les entreprises des pays scandinaves, et une excellente solution pour pallier aux problèmes de postures statiques prolongées et soulager les tensions….
 
Agir Magazine – mars/avril 2016
 
 
 
 
> Voir toutes les actualités
 

Contactez-nous

Marjorie Dumont-Crisolago

Présidente en charge de la direction commerciale et marketing
Email : md@preventech.net

Laura Gaspard

Chargée de communication
Email : lg@preventech.net

PREVENTECH CONSULTING

4 cité Paradis
75010 Paris

01 44 09 70 44

Contactez-nous

Marjorie Dumont-Crisolago

Présidente en charge de la direction commerciale et marketing
Email : md@preventech.net

Laura Gaspard

Chargée de communication
Email : lg@preventech.net

PREVENTECH CONSULTING

4 cité Paradis
75010 Paris

01 44 09 70 44