Réussir le télétravail

 

01 Août2016

La mise en œuvre du télétravail passe généralement par une phase d’expérimentation qui permet de tester ce mode d’organisation pour un nombre limité de salariés et s’assurer que les conditions de réalisation sont acceptables pour l’individu mais aussi pour son service. La mise en place de cette expérimentation passe par des étapes préliminaires clés : 

 
1.Prévoir des objectifs précis
Il est nécessaire de fixer des objectifs précis en recherchant une relation gagnant/gagnant, pour le salarié comme pour le service, permettant d’ancrer ce mode d’organisation dans le fonctionnement de l’entreprise.
 
2.Définir des modalités de mise en œuvre
On définira ensuite les conditions de l’expérimentation : sa durée, le nombre de salariés concernés, l’équipement fourni ou encore la prise en charge des coûts. Les critères d’éligibilité doivent être détaillés : quels seront les profils de poste ayant accès au télétravail ? Quels sont ceux qui ne pourront y prétendre ? L’organisation pourra aussi envisager d’éventuelles modalités dérogatoires permettant, par exemple, de proposer des formules adaptées aux problématiques spécifiques de certains personnels.
 
3 .Rédiger et valider les documents contractuels
Deux types de documents contractuels régissent la relation de télétravail : l’accord cadre pour la définition des modalités génériques de mise en œuvre et l’avenant au contrat de travail pour les modalités spécifiques liées à chaque poste de travail. Ces documents sont présentés aux instances représentatives du personnel pour amendement et validation et complétés par des guides pour les télétravailleurs et encadrants afin de présenter les modalités d’introduction et les droits et engagements respectifs.
 
3 questions à Pascal Rassat, Consultant spécialisé sur le télétravail, Gérant du cabinet CITICA
 
AgirMag : Comment « sélectionner » les candidats au télétravail ?
Pascal Rassat : Sur la base des documents contractuels cités plus haut, un appel à candidature peut être lancé. Les candidatures doivent se faire connaître auprès de la direction des ressources humaines en remplissant un formulaire indiquant notamment leurs motivations pour le télétravail. Une fois les télétravailleurs sélectionnés, le binôme télétravailleur/encadrant N+1 met en place la nouvelle organisation en anticipant les questions qui peuvent se poser à titre individuel (le télétravailleur) mais aussi collectif (les autres membres de l’équipe).
 
AgirMag : Les acteurs doivent-ils être formés ?
P.R : Le travail à distance, tout comme d’ailleurs le management à distance, ne s’improvise pas. Une formation doit permettre d’envisager un autre mode de fonctionnement basé sur des outils et des méthodes de travail différents du bureau. Elle doit aussi donner des clés afin d’adopter de nouvelles règles de coordinations et de suivi des équipes.
 
AgirMag : Quiz du suive et de l’évaluation du projet ?
P.R : Le suivi et l’évaluation constituent des enjeux majeurs de tout projet de télétravail. Ils doivent permettre d’apporter, si besoin, de la souplesse sur les modalités initiales de mise en œuvre et aussi de définir les suites du projet : poursuite ou abandon du télétravail…
 
Agir Magazine juillet/août 2016
 
 
 
 
 
> Voir toutes les actualités
 

Contactez-nous

Marjorie Dumont-Crisolago

Présidente en charge de la direction commerciale et marketing
Email : md@preventech.net

Laura Gaspard

Chargée de communication
Email : lg@preventech.net

PREVENTECH CONSULTING

4 cité Paradis
75010 Paris

01 44 09 70 44

Contactez-nous

Marjorie Dumont-Crisolago

Présidente en charge de la direction commerciale et marketing
Email : md@preventech.net

Laura Gaspard

Chargée de communication
Email : lg@preventech.net

PREVENTECH CONSULTING

4 cité Paradis
75010 Paris

01 44 09 70 44