Les bureaux européens à la loupe

 

01 Décembre2016

Foncière des Régions a présenté les résultats de son étude «Et si les bureaux redonnaient le goût du travail?», réalisée avec OpinionWay*. Ensemble, ils ont interrogé près de 3 000 salariés en France, en Allemagne et en Italie.

 
Et le premier constat est positif ! Les salariés de ces trois pays sont très majoritairement heureux de se rendre au travail (70 % pour la France, 80 % en Allemagne et 72 % en Italie), motivés notamment par l’intérêt de leurs missions et le plaisir de retrouver leurs collègues. En effet, les salariés européens attachent une grande importance aux relations humaines dans le cadre du travail. L’ambiance dans les bureaux, jugée bonne, est notamment alimentée par des rapports harmonieux entre voisins de bureau. Ces derniers sont même perçus comme des amis pour 44 % des salariés italiens, ou comme des confidents pour 40 % des allemands. En revanche, en France, ils restent de simples collègues de bureau pour 64 % des salariés.
 
Encore des marges de progression
 
Autre constat, moins glorieux, la qualité des espaces de travail actuels, bien que satisfaisante, est encore loin de combler les salariés, alors même que la qualité des locaux est un critère important dans le choix d’une entreprise. En Allemagne, elle apparait même comme le deuxième levier d’amélioration de la vie professionnelle, derrière le fait d’avoir plus de visibilité et de reconnaissance. Côté services, même constat. S’ils sont jugés de qualité par une grande majorité de salariés, ils restent en revanche encore peu innovants, avec par exemple le WiFi présent seulement dans 34 % de grandes entreprises françaises (contre 39 % en Allemagne et 42 % en Italie). En tête des services offerts, on retrouve ainsi « un trio très classique » avec un parking, une cafétéria ou coin café ou encore un restaurant d’entreprise.  Pourtant, on peut observer que la perception de la qualité de service augmente assez nettement lorsque des services plus spécifiques sont mis en place et proposés aux salariés. Parmi ceux qui génèrent le plus de satisfaction lorsqu’ils sont proposés en entreprise, on retrouve en premier lieu la salle de fitness en France et en Allemagne pour 97 % des salariés. Les Italiens, eux, sollicitent à 98 % la livraison de paniers de fruits au bureau. Viennent ensuite dans les trois pays la conciergerie, la crèche ou le WiFi.
 
Le télétravail interroge
 
Dernier volet de l’étude, le télétravail possède un pouvoir d’attraction très variable d’un pays à l’autre… La part de salariés qui accepteraient de travailler uniquement en télétravail passe par exemple de 53 % en France à 63 % en Allemagne, pour atteindre 73 % en Italie. Deux motivations principales sont avancées pour expliquer l’envie de ne travailler qu’à distance. D’une part, la suppression des inconvénients liés au trajet (48 % en Italie, 49 % en Allemagne et 58 % en France) et d’autre part, la liberté d’organisation (respectivement 43 %, 44 % et 48 %). Les autres facteurs tels que la disponibilité pour les proches (31 %, 22 % et 20 %) ou bien la possibilité de davantage se concentrer (14 %, 20 % et 20 %) sont beaucoup moins cités. À l’inverse, l’opposition au télétravail est beaucoup plus diverse et trouve son explication dans de nombreux facteurs. En Allemagne, la peur de se sentir à l’écart de l’équipe prédomine (38 %), devant le besoin de rencontrer des collègues (32 %), ou le plaisir de sortir de chez soi (24 %). En Italie, le plaisir de sortir de chez soi (37 %) est le plus grand frein au télétravail, devant le besoin de rencontrer des collègues (29 %). Enfin, en France, le besoin de rencontrer des collègues se démarque (50 %), devant le plaisir de sortir de chez soi (31 %), la peur de se sentir à l’écart (28 %) et le manque de motivation (27 %).
 
* Étude réalisée septembre 2016 auprès de 3 007 salariés d’entreprises de 250 salariés et plus (1 003 salariés français, 1 001 allemands et 1 003 italiens), interrogés par questionnaire auto-administré en ligne.
 
workplacemagazine.fr  La rédac - Le 15-11-2016
 
 
 
 
> Voir toutes les actualités
 

Contactez-nous

Marjorie Dumont-Crisolago

Présidente en charge de la direction commerciale et marketing
Email : md@preventech.net

Laura Gaspard

Chargée de communication
Email : lg@preventech.net

PREVENTECH CONSULTING

4 cité Paradis
75010 Paris

01 44 09 70 44

Contactez-nous

Marjorie Dumont-Crisolago

Présidente en charge de la direction commerciale et marketing
Email : md@preventech.net

Laura Gaspard

Chargée de communication
Email : lg@preventech.net

PREVENTECH CONSULTING

4 cité Paradis
75010 Paris

01 44 09 70 44