Lean et santé au travail : une opportunité pour la prévention

 

01 Avril2017

Le lean est un modèle d'organisation de la production visant à éliminer tout ce qui n'apporte pas de valeur ajoutée au produit final, en particulier en supprimant les gaspillages. Certains l'ont rebaptisé excellence opérationnelle. S'il est parfois associé à une image négative de dégradation des conditions de travail, il peut aussi se présenter comme une opportunité pour prévenir les risques professionnels en entreprise. Il convient toutefois de s'approprier la démarche sans brûler les étapes et sans en dénaturer l'esprit.

Signifiant maigre ou affuté en anglais, il a pour grand principe de « produire au plus juste ». Son approche se décline par un double objectif dans l'organisation du travail. D'une part, produire en éliminant tout ce qui n'apporte pas de valeur ajoutée au produit final, en particulier en supprimant les gaspillages (stocks, délais, déplacements, défauts de qualité...). D'autre part, améliorer de façon continue les processus par la résolution des problèmes et par un renforcement de la standardisation.

 
Dans un contexte où les contraintes économiques sont toujours plus fortes, cette approche présente pour les entreprises des arguments séduisants pour l'amélioration de la qualité, de la productivité et de la réduction des délais. Apparu dans l'industrie automobile, chez Toyota, décliné ensuite largement dans l'industrie, le lean s'est vu reprocher au cours des années 1990 une intensification du travail associée à une dégradation des conditions de travail et de la santé. Les phénomènes d'intensification du travail, la recrudescence des troubles musculosquelettiques et du stress coïncident en effet avec la diffusion massive des outils inspirés du lean dans l'industrie manufacturière. Et il est vrai que le lean peut être très mal utilisé. Une application simpliste - comme se focaliser sur l'élimination du gaspillage ou faire du déploiement des outils lean une finalité - se fera au prix de sérieux dégâts humains.
 
Concilier performance globale et santé
Dans les faits, la déclinaison du lean recouvre une multitude de pratiques, d'approches et de définitions. Il se déploie dans de nouveaux secteurs comme le BTP, la santé ou les services (banques, assurances, administrations). Depuis les années 2008-2010, l'approche des entreprises semble plus prudente. Le développement de toute démarche lean se fait en plusieurs phases. Il doit intégrer des réflexions en faveur de la santé et la sécurité au travail. Sa déclinaison sera très variable d'une entreprise à une autre. Les résultats dépendront de la façon dont les outils du lean s'articuleront avec la politique de prévention des risques professionnels. Se saisir d'une telle démarche peut aussi constituer une opportunité pour la prévention. Le lean peut être l'occasion de placer l'humain et le travail au centre de l'organisation de l'entreprise.
 
Associer le personnel
Plusieurs impératifs sont nécessaires pour réussir une démarche contribuant à une meilleure santé au travail : adapter la démarche à l'entreprise, mobiliser en interne pour réussir la conduite du changement, favoriser les remontées de terrain et la prise en compte du travail réel, renforcer la participation des salariés, soutenir le management des équipes, développer un dialogue social constructif. Une démarche lean ne peut être couronnée de succès sans une direction convaincue, qui portera le projet et donnera l'impulsion nécessaire. Associer le personnel, en évitant d'imposer les décisions de façon descendante est aussi essentiel. Tout en ayant conscience que le possible écart entre le travail prescrit et la réalité de la production doit être pris en compte. Au risque sinon de voir se mettre en place des stratégies de contournement pour atteindre les objectifs fixés. Si le lean ne décrit pas de mode de management, il existe néanmoins une proximité très forte entre lean et management.
 
Une autre philosophie de management
Lors de toute réorganisation, l'introduction de changements peut générer une recrudescence d'accidents ou de maladies professionnelles et de souffrance au travail. Le lean n'y échappe pas. Une telle démarche doit donc être menée en envisageant les effets des modifications sur la santé. Les entreprises doivent conduire leur transformation managériale, culturelle, en inventant elles-mêmes leurs solutions, leur propre fonctionnement à partir de la culture en place. Il y a le travail et la façon de vivre le travail.

la lettre de l'INRS - Mars 2017

 
 
 
 
> Voir toutes les actualités
 

Contactez-nous

Marjorie Dumont-Crisolago

Présidente en charge de la direction commerciale et marketing
Email : md@preventech.net

Laura Gaspard

Chargée de communication
Email : lg@preventech.net

PREVENTECH CONSULTING

4 cité Paradis
75010 Paris

01 44 09 70 44

Contactez-nous

Marjorie Dumont-Crisolago

Présidente en charge de la direction commerciale et marketing
Email : md@preventech.net

Laura Gaspard

Chargée de communication
Email : lg@preventech.net

PREVENTECH CONSULTING

4 cité Paradis
75010 Paris

01 44 09 70 44