Le bureau fermé n’est pas mort ! (baromètre Actineo)

 

02 Janvier2018

Quid du bureau idéal. Actineo publie la nouvelle édition de son baromètre. Interrogeant plus de 1 200 salariés, il permet de dresser un état des lieux des tendances en termes d’aménagement tertiaire, et dans le même temps, de balayer certaines idées reçues…

 
Cela n’aura échappé à personne… On entend de plus en plus parler de flex office. Mais si le sujet fait le buzz, traduit-il pour autant un mouvement de fond ? D’après le baromètre réalisé cette année par Sociovision pour le compte d’Actineo, les postes non attribués ne concerneraient à ce jour que 6% des actifs travaillant dans un bureau. 65% travaillent toujours dans un bureau fermé (dont 32% dans un bureau individuel et 33% dans un bureau fermé collectif) et 29% dans un espace collectif ouvert. Quant aux modes de travail, 50% déclarent travailler majoritairement en équipe, 46% majoritairement seuls et 4% en mode projet. On note également l’arrivée, encore timide, d’autres espaces, plus informels. Si les salles de repos et/ou de détente apparaissent désormais comme « incontournables » tout comme les coins café, d’autres seraient aussi « très attendus » par les salariés mais encore peu présents pour l’heure dans les entreprises. Parmi eux, les jardins, les espaces verts et cafétérias (seulement 20% des personnes interrogées en disposent). Ou encore les espaces de coworking ou d’innovation type fablab (5%). Sans oublier ce que les salariés considèrent comme des « petits plus », comme les bibliothèques (10% des actifs interrogés en disposent), les conciergeries (7%) ou encore les salles de sport (6%).
 
Des salariés majoritairement satisfaits
Comme cela semblait déjà se dessiner depuis quelques temps maintenant, la corrélation entre aménagement des espaces tertiaires et qualité de vie au travail se confirme. 95% des salariés pensent que  l’espace de travail est important pour leur santé et 93% pour leur bien-être. Et bonne nouvelle, ils sont 80% à se dire globalement satisfaits de leur qualité de vie au travail ! La première source de satisfaction se trouve dans les relations humaines : 87% sont satisfaits de leur relation entre collègues et avec les personnes qu’ils encadrent. En revanche, ils ne sont (que) 76% à se dire satisfaits des relations avec les managers. Au-delà des relations, les salariés apprécient aussi le fait de pouvoir coopérer (79%), s’isoler pour travailler seul (73%) ou encore télétravailler (61%).
Quant aux équipements et espaces, ils semblent remporter aussi l’adhésion ! 80% sont satisfaits de la disponibilité des salles de réunion, 79% de l’espace mis à disposition pour travailler, 78% des équipements (ordinateur, tablette, réseau…), 75% de la qualité du mobilier ou encore 74% des espaces dédiés au travail collectif. Des chiffres légèrement en baisse, toute proportion gardée, dès qu’il s’agit d’évoquer les éléments liés au bien-être : 69% se disent satisfaits des espaces extérieurs accessibles, 68% de la restauration et 62% de la présence de bulles de confidentialité à proximité du poste de travail.
 
Au-delà des frontières du bureau
Avec les nouveaux modes d’organisation et de travail, les salariés se retrouvent de plus en plus mobiles et nomades. C’est déjà le cas pour 48% d’entre eux, qui disent travailler parfois hors des locaux de leur entreprise. Que ce soit à leur domicile (48%), dans les restaurants/cafés (51%), les transports en commun (42%), les hôtels (39%), ou encore les espaces voyageurs (36%). Les tiers-lieux font eux aussi déjà partie de la réalité de travail pour environ un quart des actifs. Ces derniers privilégient les espaces de coworking (31% contre 15% en 2015), les fablabs (23% contre 12% en 2015) et les incubateurs d’innovation  (23% également contre 11% en 2015). Et deux utilisateurs sur trois sont globalement satisfaits de l’aménagement de ces tiers-lieux (décoration et design, qualité de l’éclairage, acoustique, température…).
 
Dessine-moi l’espace de travail idéal…
Enfin, quand on demande aux salariés français de se projeter et d’imaginer leur espace de travail idéal, ils sont 57% à visualiser… un bureau individuel fermé ! 39% lui préfèreraient un bureau collectif de petite taille et 29% un espace ouvert, avec des bulles de confidentialité et des salles de réunion de proximité en libre accès. Quant à la question des postes attribués ou non, le verdict est sans appel : 87% souhaitent disposer d’un poste de travail attribué. Une tendance toutefois plus nuancée chez les 15-24 ans parmi l’ensemble des actifs : 58% pourraient envisager un bureau non attribué, à condition d’avoir accès à un espace de travail avec tous les outils dont ils ont besoin. Enfin, selon les salariés travaillant dans un bureau, l’espace de travail idéal doit être conçu pour améliorer le travail d’équipe et la collaboration avec les autres (46%), apporter des bienfaits en termes de santé et bien-être (42%) et enfin, améliorer les performances individuelles en termes de production et de concentration (41%). Des informations utiles à l’heure où de nombreuses entreprises se posent la question du flex office…
 
Workplace Magazine – novembre 2017
 
 
 
 
> Voir toutes les actualités
 

Contactez-nous

Marjorie Dumont-Crisolago

Présidente en charge de la direction commerciale et marketing
Email : md@preventech.net

Laura Gaspard

Chargée de communication
Email : lg@preventech.net

PREVENTECH CONSULTING

4 cité Paradis
75010 Paris

01 44 09 70 44

Contactez-nous

Marjorie Dumont-Crisolago

Présidente en charge de la direction commerciale et marketing
Email : md@preventech.net

Laura Gaspard

Chargée de communication
Email : lg@preventech.net

PREVENTECH CONSULTING

4 cité Paradis
75010 Paris

01 44 09 70 44