Le assis-debout gagne du terrain

 

01 Novembre2016

Face aux risques liés à une sédentarité accrue au travail, longtemps après les pays nordiques, la France commence à adopter le bureau « assis-debout ».

Les dégâts engendrés par une importante sédentarité ont été mis en évidence depuis plusieurs années par de nombreuses études : dégénérescence musculaire, problèmes circulatoires, maladies cardiaques, diabètes, cancer du côlon… L’une des études les plus citées a été publiée dans les Archives of internal medecine. Elle estime que le risque de décès prématurés augmente de 15% chez les sédentaires (huit heures par jour) et de 40% pour les plus statiques (onze heures) par rapport à ceux assis moins de quatre heures, quand bien même ils pratiquent, par ailleurs, une activité physique. Le bureau assis-debout donne aux travailleurs la possibilité de changer de posture devant leur poste de travail, tout au long de la journée et de réduire ainsi sensiblement l’inconfort et la fatigue. Bien que les données scientifiques sur le sujet soient assez rares, le corps médical s’accorde sur le fait qu’alterner les postures réduit significativement l’impact musculaire, la charge subie par les parties su corps, la fatigue physique et morale, les douleurs dues à la sédentarisation…Pas étonnant donc que ce type d’équipement ait bonne presse. Selon le dernier baromètre Actinéo, les nouvelles organisations du poste de travail, comme les bureaux assis-debout, bénéficient d’une notoriété relativement élevée (39%) au global, 55% chez les cadres) et d’une image favorable : 76% des actifs pensent que ce type de bureau a un impact sur la santé et 69% sur l’efficacité du travail individuel. Pourtant, son usage reste très limité (15% au global, 29% chez les N+2/N+3).

Mais la dynamique est lancée ! Bon nombre de fabricants l’affirment. « Désormais, les prescripteurs et les clients comprennent bien son intérêt et ils le demandent quasiment systématiquement, du moins pour les grands projets », souligne par exemple Matt Jowitt de Humanscale. « Au vu de la vitesse à laquelle les bureaux assis-debout semblent désormais s’imposer dans les environnements de travail français, il y a fort à parier que l’assis/debout ne devrait pas rester longtemps un concept mais plutôt s’imposer très prochainement comme un standard en France.
 
Sophie Distel
Workplace Magazine -  octobre 2016
 
 
 
 
 
> Voir toutes les actualités
 

Contactez-nous

Marjorie Dumont-Crisolago

Présidente en charge de la direction commerciale et marketing
Email : md@preventech.net

Laura Gaspard

Chargée de communication
Email : lg@preventech.net

PREVENTECH CONSULTING

4 cité Paradis
75010 Paris

01 44 09 70 44

Contactez-nous

Marjorie Dumont-Crisolago

Présidente en charge de la direction commerciale et marketing
Email : md@preventech.net

Laura Gaspard

Chargée de communication
Email : lg@preventech.net

PREVENTECH CONSULTING

4 cité Paradis
75010 Paris

01 44 09 70 44