« Les TMS : un phénomène complexe et un enjeu majeur de Prévention »

 

01 Janvier2016

Selon les chiffres de l’Assurance Maladie – Risques professionnels, 87% des maladies professionnelles reconnues en 2014 sont des troubles musculo-squelettiques (TMS) ! A titre de comparaison, les TMS représentaient (déjà) près de 70% des maladies professionnels « réglées » en 2005, pour un coût humain et financier colossal.

Plusieurs raisons peuvent être évoquées pour expliquer cette progression continue : une meilleure connaissance des liens entre le travail et certaines pathologies, des outils de dépistage plus performants, une information accrue des médecins traitants, des médecins du travail et des salariés, un élargissement des modalités de reconnaissance et la création de nouveaux tableaux de maladies professionnelles. Toujours est-il que ces chiffres vertigineux traduisent à eux seuls la raison pour laquelle les TMS constituent aujourd’hui l’une des priorités dans la prévention des risques professionnels.

Les TMS recouvrent un ensemble d’affections caractérisées par des atteintes de l’appareil musculo-squelettique : articulations, tendons, muscles et nerfs des membres inférieurs, colonne vertébral…

L’origine des TMS est souvent multifactorielle. La majorité des études épidémiologiques montrent une imbrication de facteurs biomécaniques (toujours présents), organisationnels et psychosociaux dans l’apparition de ces troubles en milieu professionnel. Cependant, la relation entre TMS et situation de travail est complexe. En effet, si les gestes répétitifs associés à des efforts excessifs, des postures inconfortables ou des positions statiques sont de nature à provoquer des TMS, l’incidence de facteurs individuels ou extraprofessionnels joue également un rôle dans leur survenue. L’origine des TMS reste donc difficile à appréhender, d’où la complexité de la mise en œuvre de leur prévention au sein des entreprises.

La démarche de prévention des TMS doit donner lieu à un projet global, impliquant les différents acteurs de l’entreprise : employeur, salariés, médecin du travail et équipe pluridisciplinaire, membres du CHSCT, délégués du personnels… Il ne faut pas méconnaitre non plus l’intérêt d’une prise en charge précoce et efficace de ces pathologies. De plus, les actions ciblées vers un secteur professionnel particulier constituent un facteur de réussite face à la diversité des pathologies, l’hétérogénéité des secteurs et situations concernés. Car c’est là le véritable défi de la prévention : comprendre le lien entre TMS et situation de travail.

Par Didier Lechevalier – Président de Santé au Travail IDF

Edito de Agir magazine – novembre/décembre 2015

 
 
 
 
> Voir toutes les actualités
 

Contactez-nous

Marjorie Dumont-Crisolago

Présidente en charge de la direction commerciale et marketing
Email : md@preventech.net

Laura Gaspard

Chargée de communication
Email : lg@preventech.net

PREVENTECH CONSULTING

4 cité Paradis
75010 Paris

01 44 09 70 44

Contactez-nous

Marjorie Dumont-Crisolago

Présidente en charge de la direction commerciale et marketing
Email : md@preventech.net

Laura Gaspard

Chargée de communication
Email : lg@preventech.net

PREVENTECH CONSULTING

4 cité Paradis
75010 Paris

01 44 09 70 44