EPI – De la tête aux pieds

 

01 Janvier2019

Protections auditives

Les protections auditives sont de plus en plus dotées de technologies qui permettent, par exemple, de détecter le niveau de bruit pour adapter la fréquence et le volume sonore aux besoins du porteur.
 
Protection des mains
Certains fabricants proposent des gants qui peuvent changer de couleurs lorsqu’ils entrent en contact avec une substance dangereuse ou en présence d’une température trop basse ou trop élevée.
 
Vêtements de travail et de protection
Les vêtements de travail ne sont pas en reste en matière d’intégration de nouvelles technologies. Certains sont déjà capables d’alerter le porteur s’il est exposé à des risques : mauvaise qualité de l’air, trop forte humidité, gaz toxique, matières radioactives, etc. Des fabricants proposent aussi des vêtements qui peuvent indiquer à l’utilisateur qu’ils sont mal portés ou inadaptés à son environnement de travail. On peut aussi y intégrer des solutions de protection et d’alerte contre le risque de collision avec des engins en déplacement via une alarme qui peut être visuelle ou sonore, voire les deux. Enfin, pour la PTI, des vêtements proposent une fonction « homme mort » ou « perte de verticalité ».
 
Protection du pied
De leur côté, les chaussures de sécurité et autres bottes peuvent intégrer des semelles chauffantes. On peut aussi y adapter des capteurs qui permettent d’arrêter à distance une machine pour un arrêt d’urgence en cas de danger pour le technicien. Les chaussures sont également capables de détecter les mauvaises postures, des risques de chute, de faire de la géolocalisation et d’alerter le porteur lorsqu’il pénètre dans une zone dangereuse. 
 
Protection des yeux
Les lunettes intelligentes et connectées permettent désormais de proposer et d’afficher, en réalté augmentée, des photos, des fiches, des documents… Certains fabricants ont développé des lunettes qui rendent possible la prévention du risque d’endormissement au volant d’une voiture ou d’un camion.
 
Protection de la tête
Les casques sont aujourd’hui capables de détecter la présence dans l’environnement de travail d’un gaz toxique, de points chauds. D’autres sont dotés d’une visière qui permet d’afficher des informations utiles au porteur.
 
PIC Magazine – novembre/décembre 2018
 
 
 
 
> Voir toutes les actualités
 

Contactez-nous

Marjorie Dumont-Crisolago

Présidente en charge de la direction commerciale et marketing
Email : md@preventech.net

Laura Gaspard

Chargée de communication
Email : lg@preventech.net

PREVENTECH CONSULTING

23 rue Gambetta
93400 Saint-Ouen

01 44 09 70 44

Contactez-nous

Marjorie Dumont-Crisolago

Présidente en charge de la direction commerciale et marketing
Email : md@preventech.net

Laura Gaspard

Chargée de communication
Email : lg@preventech.net

PREVENTECH CONSULTING

23 rue Gambetta
93400 Saint-Ouen

01 44 09 70 44