De l'importance d'être encouragé au travail

 

01 Avril2017

Les Français sont-ils suffisamment félicités au travail ? Une question à laquelle se propose de répondre la nouvelle étude du site Qapa.fr afin de mieux déterminer la qualité de leur vie professionnelle.

A l'occasion de la journée mondiale du compliment qui a eu lieu le 1er mars, la plate-forme d'offres d'emploi Qapa.fr a questionné quelques 19.400 salariés au sujet des éloges et réprimandes reçus dans leur milieu professionnel à travers la question : « Êtes-vous suffisamment félicités au travail ? ». De quoi prendre la température du moral des salariés français et de son impact sur leur santé psychologique au travail.

 
Le besoin d'être encore chouchouté ? 
 
D'après le sondage, il semblerait que les compliments soient une question de génération : si les plus jeunes (entre 18 et 24 ans) déclarent pour 70% d'entre eux être souvent complimentés pour leur travail, cela peut s'expliquer par le fait qu'ils éprouvent également un besoin d'être encouragé pour 99% d'entre eux. Ce qui n'est pas le cas du reste de la population puisque 65% des personnes de 25 à plus de 55 ans reprochent à leurs supérieurs leur avarice en compliments.
 
Les seniors, moins bien traités
Du côté des 18 à 34 ans, mais aussi des 45 à 54 ans, pas d'inquiétude à se faire, les compliments restent plus nombreux que les réprimandes. Néanmoins, de l'autre côté du spectre, la situation des seniors de plus de 55 ans semble quelque peu alarmante. Pour les deux tiers d'entre eux, les reproches sont devenus plus fréquents que les félicitations. Même son de cloche pour les 34-44 ans dont la situation n'est guère enviable pour 70% d'entre eux. 
 
Résultat, les personnes qui estiment n'être pas suffisamment encouragées pour le travail fourni se sentent vexées, c'est peu dire quand on sait que le manque de reconnaissance génère une perte de confiance en soi qui peut aboutir à une situation de stress, voire de burn-out. Lequel pourrait concerner 3 millions de personnes d'après le cabinet d'analyse et de conseil Technologia.
 
Qu'en pense la direction ?
Pourtant, du côté de la direction, l'on ne voit pas les choses du même œil. Pour 72% des supérieurs hiérarchiques interrogés, le sentiment de complimenter les salariés à leur juste valeur prime toujours. Avec une légère oscillation tout de même entre les jeunes responsables, dont 70% se disent très généreux en compliments, et les 35-44 ans dont plus de 80% s'estiment être dans ce cas.
 
Ségolène Kahn le 02-03-2017
 
 
 
 
> Voir toutes les actualités
 

Contactez-nous

Marjorie Dumont-Crisolago

Présidente en charge de la direction commerciale et marketing
Email : md@preventech.net

Laura Gaspard

Chargée de communication
Email : lg@preventech.net

PREVENTECH CONSULTING

4 cité Paradis
75010 Paris

01 44 09 70 44

Contactez-nous

Marjorie Dumont-Crisolago

Présidente en charge de la direction commerciale et marketing
Email : md@preventech.net

Laura Gaspard

Chargée de communication
Email : lg@preventech.net

PREVENTECH CONSULTING

4 cité Paradis
75010 Paris

01 44 09 70 44