Carnets de recherche : Enrichir les interventions en santé au travail - Episode 3

 

03 Décembre2019

Le souhait profond de faire une thèse est née lors de ma première année de Master. Je suis intervenue dans une institution publique qui se posait une question bien précise : Quel est mon type d’organisation ? Le fonctionnement est-il adapté à l’organigramme ? Comment gérer les compétences des collaborateurs au sein d’une grande organisation hors du modèle fonctionnel habituel ? C’était la première fois que j’appliquais cette réflexion sur le terrain. Ainsi, cela a fait murir une envie d’explorer la question des « types » d’organisations  au-delà de cette intervention. 

Suite à mes lectures et échanges avec l’équipe de recherche de l’Université de Montpellier, cette expérience de terrain a éveillé d’autant plus ma curiosité. Avons-nous déjà répondu à l’ensemble des questions sur ce sujet ? Et finalement une deuxième question m’est venue : Et quelle incidence sur la santé psychologique des collaborateurs ? Des études internationales se sont déjà penchées sur le sujet et ont mis en avant le lien sur la qualité de vie au travail. Cependant j’avais envie d’aller plus loin. Comprendre pourquoi et quels en sont les enjeux.

 
Je voulais que cette thèse ait un réel objectif d’utilité sur le terrain. C’était donc pour moi évident de songer à construire ce projet au sein d’une entreprise et non uniquement en laboratoire. J’ai intégré l’équipe de Preventech Consulting en début d’année 2019 afin de réaliser mes recherches et développer ma thèse sur l’impact de l’organigramme sur la santé des salariés. L’équipe de collaborateurs étant très variée, ce sera pour moi l’occasion d’échanges afin d’avoir la thèse la plus proche des réalités des entreprises.
 
Ma thèse part d’un constat simple. Aujourd’hui les interventions en santé au travail explorent essentiellement les liens entre individus, l’organisation de la tâche ou les dynamiques de groupes. Ces points d’entrée sont riches et inévitables pour les interventions en entreprise. Par ailleurs, je pense qu’aujourd’hui la structure organisationnelle (autrement dit le « type hiérarchique » ou l’organigramme) peut également représenter une variable clé dans les interventions en santé au travail. 
 
Le début de ma thèse reprend des questions dites « classiques » mais tout autant essentielles dans la compréhension des organisations : « Qu’est-ce qu’une organisation ?», « Comment la mesurer ? » « Comment les structures ont-elles évoluées ? », « Quelles sont les nouvelles formes d’organisations ? ». Car c’est bien autant l’évolution des structures organisationnelles que les nouvelles formes d’aujourd’hui qui animent notre problématique. Est-ce que le degré de structuration, l’aplatissement des hiérarchies ou même l’idée actuelle d’entreprise libérée ne peuvent pas engager une réflexion sur l’impact sur la santé au travail ?
 
Pour répondre à ces questions, ce travail de recherche sera réalisé par une exploration théorique fine ainsi que des propositions d’application sur le terrain. L’objectif au sein de l’équipe de Preventech Consulting est de proposer des réponses concrètes sur ces questions pour répondre aux besoins éventuels des entreprises. Nous souhaitons donc initier la création d’un outil inédit sous forme de questionnaire permettant de mesurer la « structure » des organisations. Une fois créé, cet outil permettra de constituer une base pour explorer ensuite l’impact de la structure sur la santé au travail. Notre objectif à termes sera de proposer une nouvelle approche complémentaire de celles déjà existantes.
 
Explorer les structures organisationnelles permettra aussi d’en soulever les enjeux notamment à travers les nouvelles formes d’organisations avec certaines réflexions comme la virtualisation de la communication en entreprise, la numérisation des rapports au travail ou la culture organisationnelle qui seront partagés dans la suite de mes carnets de recherches.
 

Par Morgane R, décembre 2019

 
 
 
 
> Voir toutes les actualités
 

Contactez-nous

Marjorie Dumont-Crisolago

Présidente en charge de la direction commerciale et marketing
Email : md@preventech.net

Laura Gaspard

Chargée de communication
Email : lg@preventech.net

PREVENTECH CONSULTING

23 rue Gambetta
93400 Saint-Ouen

01 44 09 70 44

Contactez-nous

Marjorie Dumont-Crisolago

Présidente en charge de la direction commerciale et marketing
Email : md@preventech.net

Laura Gaspard

Chargée de communication
Email : lg@preventech.net

PREVENTECH CONSULTING

23 rue Gambetta
93400 Saint-Ouen

01 44 09 70 44