Aménagement - L’occasion de revoir les conditions de travail

 

01 Juillet2016

Enjeux. Pour toute entreprise, le projet d’aménagement est une opportunité pour repenser son organisation du travail et améliorer les performances. C’est le moment de regarder plus en détail en interne et surtout, de se poser la question des conditions de travail.

 
Jusqu’à peu, les projets d’aménagement consistaient à attribuer un certain nombre de m2 à un collaborateur en fonction de son ancienneté, son statut dans l’entreprise, etc. Depuis, les nouveaux modes de travail sont passés par là et ont balayé les méthodes traditionnelles de penser l’espace. « On a finalement intégré que l’espace de travail était un élément essentiel de la qualité de vie au et de la performance », commente Ludovic Bugand, chargé de mission conception à l’Anact. « Le constat d’aujourd’hui est que les m2 ne sont pas une récompense que l’on affecte à un individu mais plutôt un outil au service du collectif et du collaborateur », avance Jean Pionchon, directeur Régions chez CBRE Workspace.
Au moment du projet d’aménagement, il convient alors de se poser les bonnes questions, et ce, dès la définition du programme. « Il y a peu à peu un changement d’approche dans les projets. Aujourd’hui, une vision plus moderne veut que l’on pense davantage aux aménagements correspondant aux activités menées tout au long de la journée plutôt qu’au poste de travail par individu », constate de son côté Nicolas Paugam, dirigeant d’Artdesk. En bref, « prendre en compte les modes de vie et penser fonctions plutôt que mobilier », confirme Jacques Simonian, dirigeant de Tertiam Architecture.
 
Décortiquer l’activité
Pour se poser la question de la finalité des espaces, les entreprises se dotent alors de ressources en termes d’analyse du travail et mettent en place des démarches participatives, afin de comprendre l’activité de chaque service et leur besoin. « Par exemple, dans un service comptable, le taux d’occupation avoisine 100 % toute l’année. Ce qui est loin d’être le cas pour beaucoup d’autres… », explique David Piel, en charge de la programmation chez CBRE. A l’aide de réunions, d’ateliers ou encore de workshop, on peut ainsi interroger les différents acteurs (ambassadeurs sélectionnés sur la base du volontariat ou non, managers ou directeurs de business unit, collaborateurs…) et les faire travailler sur des maquettes afin de connaître leurs habitudes de travail et leurs besoins au quotidien en termes notamment de salles de réunions, de boxs pour s’isoler, etc. S’il est possible à ce moment du projet de faire appel à un prestataire externe, Ludovic Bugand rappelle toutefois qu’il faut veiller à ne pas trop déléguer à ce dernier, car ce sont l’entreprise et les équipes opérationnelles qui restent le plus à même de savoir ce dont elles ont vraiment besoin.
 
Workplace magazine – avril 2016
 
 
 
 
> Voir toutes les actualités
 

Contactez-nous

Marjorie Dumont-Crisolago

Présidente en charge de la direction commerciale et marketing
Email : md@preventech.net

Laura Gaspard

Chargée de communication
Email : lg@preventech.net

PREVENTECH CONSULTING

4 cité Paradis
75010 Paris

01 44 09 70 44

Contactez-nous

Marjorie Dumont-Crisolago

Présidente en charge de la direction commerciale et marketing
Email : md@preventech.net

Laura Gaspard

Chargée de communication
Email : lg@preventech.net

PREVENTECH CONSULTING

4 cité Paradis
75010 Paris

01 44 09 70 44