Améliorer la performance globale de l’entreprise grâce à une démarche QVT

 

01 Décembre2018

Une démarche QVT s’impose comme un élément essentiel de la stratégie de l’entreprise. Il ne s’agit pas simplement de prévenir les risques psychosociaux et leurs conséquences, mais également d’aider les salariés à s’adapter aux mutations actuelles du monde du travail. Plus largement, elle contribue à la performance globale de l’organisation.

 
Une démarche indispensable dans un monde du travail en pleine mutation
 
Les entreprises font face à un bouleversement de leur manière de travailler, entre autres du fait de la digitalisation, de la nécessité de produire toujours plus et mieux malgré des moyens financiers réduits et des évolutions réglementaires concernant les relations collectives. La pression accrue pour les salariés favorise le mal-être au travail, qui nécessite une prévention et une prise en charge adaptées.
 
Pour cette raison, l’employeur doit mettre en place un plan d’action visant à améliorer les conditions de vie au travail, en partenariat avec l’ensemble du personnel et les partenaires sociaux. Ces mesures réalistes et concrètes doivent être définies après un diagnostic de l’existant, en tenant compte des valeurs de l’entreprise, du style de management, ainsi que des besoins spécifiques liés à son métier et sa stratégie.
 
Négociation annuelle obligatoire sur les thèmes de la QVT et de l’égalité professionnelle
 
Depuis le 1er janvier 2016, toute société ayant des délégués syndicaux a l’obligation de mener une négociation annuelle en vue d’un dialogue social plus efficace. À cette occasion, les différents acteurs sont tenus d’aborder plusieurs points relatifs à la discrimination et aux inégalités et prendre des mesures pour :
instaurer l’égalité professionnelle entre les deux sexes, tant en termes de rémunération que de déroulement de carrière, de formation, etc.
éliminer toute forme de discrimination lors du recrutement, dans l’emploi et l’accès à la formation professionnelle.
faciliter l’insertion professionnelle des personnes handicapées et leur maintien dans l’emploi.
 
Pour assurer le bien-être au travail des employés, la recherche d’un meilleur équilibre entre leur vie personnelle et professionnelle est aussi cruciale, et pour les entreprises concernées, la prévention de la pénibilité. La loi impose en outre l’adhésion à une mutuelle pour la prévoyance et les dépenses de santé offrant une couverture équivalente ou supérieure à celle du « panier de soins » minimum.
 
Enfin, l’exercice du droit d’expression directe et collective des salariés est un autre volet du projet QVT. 
 
La démarche QVT, une opportunité pour innover en RH
Cette liste n’est pas restrictive, chaque entreprise peut ajouter les thèmes en fonction de ses objectifs. En effet, cette démarche d’amélioration continue de la qualité de vie au travail doit se faire sur le moyen, voire le long terme, et nécessite par conséquent de s’adapter à chaque organisation. Cette approche représente une opportunité unique d’innover en RH en construisant des rapports plus constructifs entre dirigeants, salariés et instances représentatives du personnel. D’ailleurs, ce modèle basé sur la coresponsabilité dessine le futur (proche) du système social.
 
Preventech - décembre 2018
 
 
 
 
> Voir toutes les actualités
 

Contactez-nous

Marjorie Dumont-Crisolago

Présidente en charge de la direction commerciale et marketing
Email : md@preventech.net

Laura Gaspard

Chargée de communication
Email : lg@preventech.net

PREVENTECH CONSULTING

4 cité Paradis
75010 Paris

01 44 09 70 44

Contactez-nous

Marjorie Dumont-Crisolago

Présidente en charge de la direction commerciale et marketing
Email : md@preventech.net

Laura Gaspard

Chargée de communication
Email : lg@preventech.net

PREVENTECH CONSULTING

4 cité Paradis
75010 Paris

01 44 09 70 44